Jouer un vendredi 13 inquiète-t-il le sélectionneur ? "Je ne suis pas superstitieux, ça porte malheur", plaisante Domenech lors de la conférence de presse, hier. Plus détendu qu'avant la Roumanie, le sélectionneur français devrait aligner Thierry Henry en pointe et modifier son 4-4-2 "poussif" lors du match contre la Roumanie en un 4-3-2-1 qui permettrait de bloquer les ailiers néerlandais. Derrière lui le trio Florent Malouda, Franck Ribéry, Sidney Govou est pressenti.

Impatients de débuter cette belle affiche, les Bleus devront faire mieux que les italiens et tenter de canaliser les assauts des attaquants néerlandais.